Chauffage et assurances : 5 choses à savoir !

Chauffage et assurances : 5 choses à savoir !

Si vous prévoyez de faire installer un chauffage au bois chez vous, sachez que ce type d’installation a des impacts sur l’assurance habitation multirisque. Voici d’ailleurs 5 choses à savoir pour assurer efficacement l’installation de ce type d’équipement.

En aviser la compagnie d’assurance

Avant d’installer l’équipement de chauffage au bois, il est impératif d’en informer la compagnie d’assurance ou de mutuelle gieps. L’assurance responsabilité civile entre ici en compte et pour s’assurer que l’installation de ce type d’appareils dans la résidence est sans risque. L’assureur va ensuite vérifier le type d’assurance actuelle (assurance dommages, assurance construction, etc.) puis il va rajouter une mention au contrat d’assurance habitation qui va mentionner que le propriétaire sera bien couvert en cas de sinistre ou de catastrophe.

Réaliser une installation répondant aux normes de sécurité

assurance incendieAvant d’accorder la prise en charge par l’assurance obligatoire, l’assureur va également vérifier que l’installation répond aux normes de sécurité. Il faudra ainsi que le poêle à bois soit relié à un type de cheminée sécuritaire métallique, à une gaine métallique ou à des cheminées de maçonnerie. Il va également s’assurer que l’entretien de l’appareil soit réalisé régulièrement pour éviter les dysfonctionnements qui peuvent par la suite entrainer une explosion du dispositif. Les raccords de conduit, les cheminées et les équipements doivent être neufs ou en bon état et le chauffage au bois ne devra pas être disposé auprès d’un matériau combustible pour éviter les risques de fuite. Si l’installation ne répond pas aux normes de sécurité alors, la compagnie d’assurance peut refuser de prendre en charge les dégâts causés (risque d’incendie) en cas de dysfonctionnement de l’appareil.

S’informer sur l’augmentation de la prime d’assurance

Comme l’installation d’un appareil de chauffage au bois n’est pas sans risque, la prime d’assurance habitation peut être assez élevée. Il revient alors au courtier en assurance de négocier auprès de la compagnie d’assurance. Pour éviter que la prime d’assurance atteigne des sommets, il est important de s’assurer qu’il n’y a pas de vice de construction, qu’il y a un dégagement suffisant entre l’appareil de chauffage et tout autre matériau combustible et que l’entretien soit fait régulièrement et en respect des normes de sécurité.

Réaliser un entretien régulier et en respect des normes de sécurité

Comme on l’a vu plus haut, il est impératif d’essayer au mieux de réduire les risques d’incendie ou de tout autre dégât matériel. Pour ce faire, un entretien régulier et une utilisation adéquate de l’installation sont primordiaux. Il faut ainsi penser à faire inspecter régulièrement l’équipement pour le chauffage au bois par un professionnel. De même, l’appareil ne doit en aucun cas être utilisé à d’autre fin que son usage premier et on n’y brûle que du bois, surtout pas de déchets ni de bois souillés. Une vérification de tous les conduits et des divers équipements une à deux fois par an est amplement suffisante, cela réduira les risques d’incendie.

Toujours demander conseil auprès des professionnels

En cas de doute concernant les garanties proposées par l’assurance multirisque ou les exclusions, il ne faut pas hésiter à demander conseil au représentant en assurance !

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Les commentaires sont clos.