Les labels bio: comment s’y retrouver ?

Les labels bio: comment s’y retrouver ?

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver avec les labels bio, surtout pour les néophytes. Pour éviter de choisir ses produits au hasard, voici un tour d’horizon des principaux sigles et les labels certifiés bio.

Pourquoi opter pour le bio ?

La tendance est aux produits bio ! Toutes les marques s’y mettent et les rayons ne se désemplissent pas aussi bien dans les boutiques spécialisées que dans les supermarchés. Le bio a trouvé des adeptes au fil des années et si, l’achat de ces produits bio étaient réservés à une époque à des connaisseurs et autres bobos avant-gardistes, le bio s’est réellement démocratisée depuis ces dix dernières années. Aujourd’hui, le choix des produits est plus étoffé, car toutes les marques s’y mettent et certaines ont même développé leur propre label bio. Pour éviter de se perdre, il faut commencer par mieux comprendre les produits bio et leur appellation.

Un produit est notamment classé bio et tamponné par un label bio s’il respecte certains nombres de critères. Aussi, pour les aliments et les produits de beauté, les ingrédients qu’ils contiennent devront être par exemple issus de l’agriculture biologique tandis que pour les vêtements et les accessoires, les matières premières utilisées devront être 100 % naturelles. Les procédés de fabrication devront être respectueux de l’environnement et privilégier le côté humain sans quoi les organismes qui sont en charge du contrôle ne vont pas accorder le fameux label.

Quels sont les différents labels bio existants ?

Les conditions de certifications des produits bio sont établies par l’État et délivrées par des organisations d’État. En France, il revient à l’Institut National des Appellations d’Origine (INAO) et la commission nationale des labels et certifications de produits agricoles et alimentaires (CNLC) mais aussi à Ecocert et Qualité-France, deux organismes privés, de délivrer les certifications et les labels.

produits bio1 L’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) n’est pas en soi un label bio mais elle permet cependant de garantir un produit authentique, réalisée dans les meilleures conditions climatiques, agronomiques et géologiques. L’AOC protège notamment les produits du terroir, mais surtout un savoir-faire reconnu et propre à une région en particulier. Le label AB pour sa part, est considéré comme le label bio de référence. Délivrée par le Ministère de l’Agriculture, la certification n’est accordée que lorsque les producteurs ont suivi un cahier des charges assez strict. À noter que le label AB permet aux professionnels de mieux faire connaitre leurs produits, issus de culture biologique, mais aussi aux consommateurs de retrouver facilement les produits bio. Le label permet en effet de savoir si la technique de production a suivi à la règle le cahier des charges qui impose une utilisation strictement limitée de produits de fertilisation, l’emploi d’engrais vert et pas de pesticide, mais aussi la mise en place d’un endroit de conservation et de stockage aéré et assez spacieux. Un produit qui bénéficie du label bio se compose ainsi à 95 % d’ingrédients issus du mode de production biologique.

Enfin, le label rouge est un certificat de qualité mise en place par la loi d’orientation agricole de 1960. Cette certification vient notamment attester qu’un produit possède toutes les qualités lui assurant une bonne qualité, mais pour l’obtenir, il faut que les producteurs suivent le même cahier des charges que pour la marque AB.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Les commentaires sont clos.