Top 10 Meilleur Détecteur De Fumée 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Détecteur De Fumée ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Détecteur De Fumée pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Détecteur De Fumée !

Notre sélection de détecteur de fumée

Guide d’achat detecteur de fumee

Installer un détecteur de fumée peut vous sauver la vie en vous évitant un incendie domestique. Heureusement, il est peu coûteux et facile à installer. Les nouveaux modèles offrent également plus de fonctionnalités. Par exemple, il existe des détecteurs interconnectés qui communiquent entre des périphériques et fournissent une protection optimale pour toute la maison. Que le détecteur soit filaire ou sans-fil, avec un tel avertisseur, vous pouvez vous sentir en sécurité.

Les variantes de détecteurs de fumée

Vous pouvez trouver un avertisseur de fumée qui fait aussi office de détecteur de monoxyde de carbone. Certains modèles sont des appareils intelligents, fonctionnant sur secteur ou sur pile (pile alcaline ou pile lithium). Un détecteur de fumée connecté est toujours plus rassurant, car il peut vous avertir d’une présence de fumée dans votre maison par message.
Il existe également d’autres types de détecteurs de fumée. Leur catégorisation se fait en fonction de leur système de détection d’incendie. En effet, il faut savoir que les incendies brûlent différemment, car les fumées émises sont parfois éclaircies comme une fumée de cigarette et d’autres sont couvés. Vous trouverez trois types de détecteurs de fumées sur le marché, mais un seul est efficace contre les deux types d’incendies.
Les détecteurs de fumée à ionisation sont les meilleurs pour détecter les petites particules de fumée typiques des incendies rapides et enflammés. Cependant, il arrive qu’un avertisseur à ionisation produise des déclenchements intempestifs à cause de la nourriture brûlée ou de la vapeur. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est déconseillé d’installer des détecteurs de fumée ionisants dans la cuisine ou la salle de bain.
Les détecteurs de fumée photoélectriques sont parfaits pour détecter les grosses particules de fumée typiques des incendies fumants et couvants. Ils sont toutefois peu efficaces pour détecter les incendies rapides et enflammés. Une cellule photoélectrique est moins sujette aux alarmes intempestives générées par des aliments brûlés. Les détecteurs avec ce type de cellule réceptrice conviennent donc mieux aux cuisines.
Les détecteurs de fumée à double capteur combinent la technologie photoélectrique et la détection par ionisation pour détecter à la fois les incendies en flammes et les feux couvants. Ce système d’alarme incendie vous offre ainsi la meilleure protection et vous évite les tracas de l’installation de deux détecteurs de fumée séparés. Vous pouvez également installer des avertisseurs de présence de monoxyde de carbone, si cela convient à votre maison.

Que dit la loi concernant les détecteurs de fumée ?

L’installation d’un DAAF (Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée) est obligatoire dans les logements, que ce soit un appartement ou une maison. Grâce à l’alarme incendie qui émet un signal sonore au moment de la détection de fumée, cet avertisseur évite tout risque d’intoxication, voire même un risque d’incendie. Mais, la sécurité va bien au-delà de cet aspect préventif, d’où l’obligation d’installation par le propriétaire d’un logement d’un détecteur avertisseur autonome conforme à la norme EN 14?604 d’après la loi Morange du 16 janvier 2016.
Après l’installation, le propriétaire doit avertir son assureur de l’installation d’un détecteur. Il bénéficie ainsi d’une réduction de la prime de risque après l’installation de détecteurs.

Quelle est la situation d’un propriétaire bailleur ?

La loi Alur du 24 mars 2014 stipulait que l’installation d’un détecteur de fumée était la responsabilité de l’occupant d’un logement, qu’il soit locataire ou propriétaire. Mais, avec la loi Morange, il incombe au propriétaire uniquement d’équiper son logement d’un détecteur de fumée.
Cependant, dans le cas d’un propriétaire bailleur, la mise en location du logement implique que la responsabilité de veiller au bon fonctionnement du détecteur incombe au locataire, en particulier s’il s’agit d’un avertisseur alimenté par des piles (piles alcalines ou piles au lithium). En cas de piles faibles, il doit les remplacer sans attendre.
Pour les locations saisonnières, l’occupant n’est pas par contre obligé de changer les piles en fin de vie.

Sur quoi faut-il faire attention au moment de choisir un détecteur de fumée ?

Lorsque vous vous lancerez dans l’achat d’un détecteur de fumée, prêtez attention aux différents marquages des normes sur l’appareil. Le marquage CE signifie que les détecteurs suivent la norme européenne. Quant au marquage NF, les détecteurs sont conformes à la norme française en matière de sécurité domestique.

Où installer des détecteurs de fumée ?

Les détecteurs de fumée sont indispensables dans toutes les maisons. Quant aux détecteurs de monoxyde de carbone, ils sont facultatifs, mais nécessaires dans toutes les habitations équipées d’appareils à combustible (chaudière, cuisinière, table de cuisson ou grill).
Vous aurez besoin de détecteurs de fumée détectant les incendies de flammes et de feux couvants dans chaque chambre, avec au moins un détecteur installé à chaque étage, y compris dans les combles aménagés et au sous-sol.
En vous référant à ces informations, vous savez quel détecteur doit être installé dans telle ou telle pièce. Un début d’incendie peut apparaître de n’importe où. Les habitations d’aujourd’hui étant de plus en plus hermétiques par souci d’efficacité thermique, un tel dispositif de sécurité contre les fumées et incendies est vital.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-05-27 02:34:07