Comment pratiquer l’éco conduite ?

Comment pratiquer l’éco conduite ?

L’éco conduite comme son nom l’indique est un mode de conduite, qui existe depuis quelques années maintenant et, qui se veut respectueux de l’environnement. En adoptant l’éco conduite, l’objectif est de pouvoir réduire au maximum les émissions à effet gaz à serre, réaliser des économies de carburant et bien-sur de diminuer les risques d’accident. Beaucoup d’automobilistes s’y mettent : des auto-écoles aux pouvoirs publics en passant par les conducteurs occasionnels. Cette implication est un véritable atout vers l’adoption d’un mode de conduite éco responsable. Nous vous expliquons dans cet article comment pratiquer ce mode de conduite.

Être un éco conducteur

La conduite éco responsable se veut en elle-même être légère, raisonnée, judicieuse, et maîtrisée. Le principe est simple, conduire tout en économisant du carburant et en ayant des attitudes éco citoyennes.
Depuis la réforme du permis de conduire datant de 2009, l’éco conduite a été intégrée dans la nouvelle évaluation de l’examen pratique du permis de conduire comme point bonus.

Quels équipements faut-il à bord ?

En fonction du type de véhicule, il existe différentes fonctionnalités pouvant aider à la réduction de la consommation et à une conduite plus écolo :

  • Les options liées au style de conduite (mode ou guide)
  • la consommation instantanée
  • l’assistance au changement de vitesse
  • le mode ECO (sur les voitures récentes)
  • le bilan trajet et les conseils écologiques sur l’ordinateur de bord

Comment pratiquer l’éco conduite ?

Pour pratiquer l’éco conduite, il faut déjà commencer par avoir le réflexe de contrôler régulièrement l’état de son véhicule et de certaines pièces moteur : il est question d’entretien classique tel que le changement de bougies, du filtre à air, filtre à carburant (ndlr : filtre à essence ou filtre à gasoil) ou encore les pneumatiques…
Un autre point consiste à essayer de réduire le régime moteur : essayer de ne pas dépasser les 2 000 tours pour les véhicules diesel et 2 500 tours pour les véhicules essence. Pour cela, passez les rapports le plus vite possible afin d’éviter les surrégimes qui occasionneront une surconsommation de carburant de près de 25 %.
Certains véhicules récents sont dotés de systèmes start and stop qui permettent d’éteindre le moteur lorsque le véhicule est à l’arrêt. Vous pouvez adopter ce type de comportement « manuellement »  : cela revient à éteindre son moteur lors d’un arrêt de plus de 20 secondes.

En cas de stationnement sous le soleil, laisser vos portes et fenêtres ouvertes afin d’évacuer un maximum d’air chaud : cela permettra de ne pas utiliser la climatisation ou de la déclencher avec une température intérieure plus faible (cette dernière ne tournera pas à plein régime donc consommera moins).

Même les entreprises de trasnport, comme Allodriver, s’y mettent :

Nous cherchions des solutions pour diminuer nos frais variables liées au transport de personne : entretien, changement de pièces, carburant, …
L’eco conduite, en plus d’être agréable pour la clientèle, nous a permis de fixer des règles précises afin de diminuer nos couts et de faire un geste pour la planète.

Quelques avantages

  • Aller moins vite équivaut à réduire le risque d’accident de la route de 10 à 15 %.
  • Conduire lentement coûte moins cher. En adoptant l’éco conduite, ce n’est pas moins de 15 % de carburant économisé. Lever le pied à 10 km/h permet d’économiser en moyenne 3 à 5 litres de carburant sur 500 km.
  • Conduire moins vite, c’est moins de gaz d’échappement déversé dans la nature : 10 km/h en moins permet de diminuer de 12,5 % les émissions de Co² sur 500 km.
Les commentaires sont clos.