L’autoconsommation d’énergie : quelles sont les différentes manières de produire sa propre énergie ?

Force est de constater que la consommation et le coût de l’électricité en France ne cessent d’augmenter tous les ans. En plus de payer le fournisseur d’énergie, il faut aussi compter les taxes. À cela s’ajoutent les frais à verser aux installateurs en cas de nouveaux raccordements, d’installations ou de réparations, sans oublier les autres dépenses comme les frais de transport.

Pour trouver le juste milieu entre les besoins énergétiques et la hausse du prix du kWt, avez-vous déjà songé à l’autoconsommation énergétique ? Trois différentes manières de produire sa propre électricité sont mises sur le banc d’essai… Faites un petit tour d’horizon pour trouver la solution qu’il vous faut !

Produire son électricité au moyen des panneaux photovoltaïques

Dans le but de vous venir en aide pour réduire vos factures d’électricité, de produire et consommer de l’électricité au juste prix, le site Électricité Futée mise avant tout sur l’énergie verte. Les différents articles proposent, entre autres, des conseils en matière de consommation, d’économie d’énergie, d’installation et de facturation parmi lesquels l’utilisation kits solaires est au cœur du sujet.

Alternative d’indépendance énergétique très répandue dans les zones urbaines et rurales, installer des panneaux solaires revient à réduire incontestablement la facture d’électricité en s’alimentant à partir du rayonnement solaire. Les cellules que comporte le panneau permettent de transformer l’énergie en courant électrique continu qui peut être consommée sur place ou stockée. Bien que l’installation de panneaux solaires photovoltaïque sur la toiture s’avère onéreuse, vous en découvrirez un excellent rendement au bout de quelques mois d’utilisation. D’autres techniques qui sont étroitement liées à celle-ci, et l’on entend souvent parler de toit solaire, de vitres ou de briques en verre solaire.

Produire sur place son énergie grâce à une éolienne

Grâce à l’éolienne, dites adieu aux consommations d’énergie parfois incontrôlables et aux factures exorbitantes à chaque paiement. Si les réglementations et le plan d’urbanisme de votre commune le permettent, vous pouvez opter pour une éolienne qui fonctionne au gré du vent. La taille de ses pales dépend également de ces dernières conditions, et il y va de même pour ce qui est de l’intensité et de la quantité d’énergie transmise. L’éolienne domestique est principalement recommandée aux maisons installées près d’une bonne source de vent, leur permettant ainsi de transformer l’énergie du vent en électricité. Énergie produite par le vent, elle est de la même famille que l’arbre à vent.

La centrale hydroélectrique pour produire sa propre énergie

Si vous avez la chance d’habiter une maison située près d’un cours d’eau ou d’un fleuve, vous pouvez pencher pour une autoconsommation et autoproduction par le biais de l’eau. On appelle cette technique “l’hydroélectrique”, comme il s’agit d’utiliser la force de l’eau pour s’alimenter en électricité. Cette technique prend la forme d’un barrage et reste facile à installer afin de vous approvisionner en courant constant. C’est d’ailleurs son principal avantage puisqu’elle ne dépend pas des conditions météorologiques, sachant que l’eau continuera de couler sur le long terme… Une manière qui vous permettra de surcroît de revendre les surplus de production.