Comment faire le bilan carbone de son entreprise ?

L’empreinte carbone d’une entreprise est marquée par toutes ses activités et celles de ses employés qui génèrent un impact significatif ou non sur l’environnement. Cependant, de nombreuses organisations, toutes tailles confondues, ne savent pas la mesurer.

Qu’est-ce que l’empreinte carbone ?

L’empreinte carbone est l’impact que les humains ont sur l’environnement. En ce sens, afin d’établir le bilan carbone d’une société, celle-ci doit prendre en compte ses émissions de gaz à effet de serre. L’unité de mesure est l’unité de CO2.

Ce concept calcule directement ou indirectement les émissions de gaz à effet de serre. Grâce à elle, une entreprise peut quantifier son impact et connaître les possibilités de réduction des coûts et des émissions.

Le monde de l’entreprise a toujours été le plus marqué par l’effet de serre. Pour cette raison, nombreuses sont celles qui se placent à l’avant-garde du développement durable et réduisent leur consommation d’énergie. En effet, les entrepreneurs ont pris conscience de l’importance de la gestion des sources d’énergie et des conséquences que cela peut entraîner.

Comment mesurer l’empreinte carbone ?

Afin de réduire l’empreinte carbone, il est nécessaire d’en effectuer les mesures adéquates, à savoir faire l’addition de toutes les émissions de CO2 dans les différentes activités. Cette tâche revient à un prestataire qui dispose d’une excellente expertise en la matière.

En effet, les mesures réalisées devraient être basées sur une bonne méthodologie : définir leur portée, collecter et analyser les données directes et indirectes. Grâce à elles, les rapports finaux seront préparés et un plan d’action efficace pourra être établi via lequel les objectifs de réduction sont détaillés à travers des actions concrètes.

Comment limiter l’empreinte carbone ?

Voici quelques exemples de mesures pouvant être prises pour le réduire :

  • La restauration écologique et forestière sur les terres dégradées du territoire national
  • Le développement de grandes centrales photovoltaïques
  • La réduction des émissions de 25% par an et le développement de solutions de construction économes en énergie et durables
  • L’adoption de la stratégie « trois R » (réduire, réutiliser et recycler). Ces préceptes sont basiques, car il y a des éléments qui peuvent être entre vos mains pendant quelques minutes, mais qui resteront sur la planète pendant des millions d’années. Il faut se demander s’ils pourraient avoir une autre destination avant de les jeter
  • La diminution du nombre de vols en avion et l’encouragement vers l’usage de la visioconférence
  • L’usage de transports zéro empreinte carbone comme le vélo par exemple

Dans les bureaux, la consommation de papier peut être réduite, puisqu’il est le troisième émetteur de gaz à effet de serre. Les appareils mobiles et les systèmes de stockage cloud permettent d’avoir toute la documentation disponible partout et à tout moment avec une connexion Internet sans avoir besoin d’imprimer des tonnes de papier.

Une autre action pratique qui peut être réalisée dans les entreprises est de changer l’éclairage et d’opter pour des ampoules écologiques qui ont la capacité d’économiser les deux tiers d’énergie ou de s’assurer que les fluorescents ont une faible quantité de mercure.

Au final, l’empreinte carbone est l’affaire de tous les employés des entreprises. Mais, si elles sont soucieuses d’être durables, elles transmettent cette valeur à leurs clients et leur impact est réduit.