5 choses à savoir sur la libido féminine

Fidélité, tendresse et douceur, c’est tout ce dont a besoin une femme pour booster son désir sexuel. Malheureusement, il s’agit là d’un cliché sur la libido féminine. Chez la femme, le désir dépend d’autres facteurs comme le mode de vie, l’état physique, l’âge, les fantasmes, etc. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour mettre fin à certaines rumeurs sur le désir sexuel de la femme.

Libido et période post accouchement

Après l’accouchement, les ovaires produisent de la prolactine qui est l’hormone anti désir. De plus, c’est une période particulièrement difficile pour la femme avec les nuits courtes, la fatigue, la difficulté de s’accepter après que le corps ait été transformé par la grossesse. Etc.

Heureusement, il existe des solutions pour raviver la libido rapidement. Par exemple, vous pouvez mettre de la lingerie sexy et utiliser des accessoires intimes pour stimuler l’imagination, privilégier une alimentation riche en antioxydants, etc. De même, le cordyceps augmente l’énergie sexuelle. Il s’agit d’un champignon médicinal très utilisé dans la pharmacopée chinoise.

L’influence de fluctuation hormonale au cours du cycle

Les ovaires produisent deux hormones responsables du désir sexuel : les œstrogènes et la testostérone. Quelques jours avant l’ovulation, le taux d’œstrogène est optimal. À cette période du cycle, la libido féminine atteint ainsi à son summum. Par contre, après l’ovulation, les ovaires produisent de la progestérone, une hormone qui freine les envies.

Ménopause et diminution du désir sexuel

Certes, le taux d’œstrogène et de testostérone produit par les ovaires diminue significativement pendant la ménopause. Aussi, il est vrai que la libido n’est plus comme avant. Par contre, comme les facteurs psychologiques jouent également un rôle dans l’appétit sexuel de la femme, le désir ne baisse pas forcément durant cette période. En effet, la femme aura plus de temps pour penser à son couple et prendra mieux soin de sa vie sexuelle.

L’impact du stress et autre facteur psychologique.

La routine, les problèmes de couple, l’approche d’une date importante dans la vie personnelle ou professionnelle, etc., génère du stress chez la femme. Ceci impacte directement sur la libido. Il en est de même pour la dépression qui peut engendrer une baisse significative du désir sexuel. Par ailleurs, les interdits religieux et culturels hérités des générations précédentes, mais aussi l’éducation peuvent aussi être à l’origine de la baisse du désir chez la femme. Si les problèmes de libido sont causés par des facteurs psychologiques, ils résolvent facilement en couple avec une bonne communication.

Désir sexuel et traitements médicamenteux

La prise de certains médicaments peut bloquer le désir sexuel. Les antidépresseurs, les antiépileptiques ainsi que certains médicaments pour le cœur en font partie. Cependant, il est déconseillé d’arrêter le traitement. Il faut toujours l’avis du médecin qui peut prescrire un autre traitement.  Il faut également savoir que la prise de pilule pour la contraception diminue la libido. Au-delà de 40 ans, il est conseillé d’arrêter la pilule contraceptive et d’opter pour la pose de stérilet ou la ligature des trompes.