Traitement des eaux : qu’est-ce que la séparation de phase et la méthanisation ?

Dans une vision où la gestion des ressources est au centre des attentions, les déchets peuvent être revalorisés et devenir une source d’énergie. Dans le traitement des eaux usées, celles-ci peuvent être transformées en des produits qui disposent d’une importante valeur ajoutée. Dans cette optique, les stations d’épuration utilisent généralement deux techniques bien précises : la séparation de phase et la méthanisation. Quelles sont-elles ? Les réponses dans cet article.

La séparation de phase : qu’est-ce que c’est ?

Les technologies de séparation employant un séparateur de phase et méthanisation éventuellement sont indispensables dans plusieurs types d’industries. On peut trouver un tel système dans l’agroalimentaire, dans les produits pharmaceutiques, dans les boissons, dans le maritime, dans l’énergie et bien entendu, dans le traitement de l’eau ainsi que des déchets. La séparation de phase peut utiliser différentes méthodes pour séparer un type de liquide d’un autre et des solides de liquides. L’objectif est d’avoir des substances plus propres, en produits finis spécifiques ou encore dans un but de réduction du volume de déchets qu’il faut éliminer.

Les technologies les plus privilégiées sont la séparation centrifuge et la filtration. On compte parmi les séparateurs centrifuges les décanteurs ainsi que les séparateurs à assiettes ou centrifugeuses. Dans plusieurs processus, ces dispositifs peuvent être employés en série, ou à différentes phases afin d’obtenir les résultats de séparation voulus. D’une manière générale, à la fin d’un processus de traitement des eaux usées, on récupère une certaine quantité de boues qui représentent des déchets dont il faut impérativement trouver une solution pour s’en débarrasser ou pour les traiter. Depuis des années de nombreuses techniques sont utilisées pour cela, à savoir l’épandage agricole, le compostage par mélange, l’oxydation par voie humide (OVH), l’incinération, la digestion ou encore l’enfouissement en centre de déchets spécifiques. Mais il y a aussi la méthanisation que nous allons tout de suite voir.

Qu’est-ce que la méthanisation ?

Face au problème de la gestion efficace des boues, il était donc crucial de trouver une solution pour réaliser un traitement sur place dans le but de réduire au maximum leur volume. Cela dans un souci permanent de minimiser les coûts. Les experts dans le secteur ont alors choisi la méthanisation, qui est une technique qui permet une réduction de volume de 30 à 50 %. Cela va aussi produire du biogaz qui sera ensuite valorisé en biométhane. Il faut également noter qu’une telle opération a un impact important sur le plan environnemental. En effet, les boues peuvent être gérées de manière locale, et ne nécessite pas l’envoi dans un centre de compostage, diminuant alors, et de manière significative, les rejets atmosphériques.

Le fait d’utiliser un méthaniseur pour le traitement des boues, et ainsi obtenir du biogaz valorisé sous une forme de biométhane, va alors contribuer dans la création d’une énergie propre. Mais attention, la mise en place d’un dispositif de ce type est assez complexe et son utilisation doit profiter d’un suivi régulier. Cela est indispensable pour avoir une véritable maitrise des différents processus de méthanisation.